Bilan de lecture de mi-année 2017

Bonjour à tous !

On se retrouve aujourd’hui pour faire un petit point bilan sur mes six premiers mois de lecture de l’année 2017. Si on s’en tient uniquement aux statistiques de mon challenge Goodreads, on pourrait penser que 2017 se présente plutôt mal : j’affiche actuellement un retard de 10 livres sur mon objectif initial [aïe, aïe, aïe] puisque j’ai terminé 28 livres sur 75 pour un total de 10 813 pages lues. Néanmoins, je ne suis absolument pas mécontente de ces chiffres. Compte tenu de l’année scolaire hyper chargée que je viens de vivre, je trouve que j’ai encore su accorder une belle place à la lecture.

Si on s’écarte un peu du volet quantitatif pour s’intéresser davantage au contenu de mes lectures, on remarquera que j’ai déjà lu six essais contre seulement cinq, sur toute l’année 2016. Je respecte donc bien ma « résolution non-fiction ». Ces lectures, bien que passionnantes, demandent souvent plus de temps et de concentration que des ouvrages de fiction. Je vous ai parlé il y a peu des deux lectures qui m’ont le plus marquée ces derniers mois : Planète végane d’Ophélie Véron [celui-ci, il est tout récent] et Mon utopie d’Albert Jacquard. Je ne peux encore une fois que vous conseiller ces deux ouvrages qui permettent de reconsidérer notre manière de voir l’avenir que nous pouvons offrir aux générations qui nous suivront. L’Homme nu de Marc Dugain et Christophe Labbé ainsi que L’Empire de la surveillance d’Ignacio Ramonet sont intéressants si vous vous inquiétez de ce qu’il pourrait advenir de votre vie privée face aux nouvelles technologies mais ils ont de quoi rendre quelque peu parano, vous êtes prévenus !

Couverture_mon_utopie

Côté fiction, j’ai collectionné les jolis pavés en cette première moitié d’année, ce qui m’a permis d’alimenter le challenge Un pavé par mois de Bianca [pour une fois que je me tiens à un challenge littéraire, miracle !]. Là encore, je suis pas mal sortie de ma zone de confort, qui comprend essentiellement de la littérature blanche, contemporaine, pour découvrir davantage les littératures de l’imaginaire. J’ai été quelque peu bousculée par Margaret Atwood avec The Handmaid’s Tale et Aqua TM de Jean-Marc Ligny, deux romans qui nous rappellent où peuvent nous mener les dérives de notre société. J’ai également été happée par le page-turner Aeternia de Gabriel Katz, qui m’a fait passer de bons moments de lecture.

Ces six derniers mois, j’ai également régulièrement pioché dans mes cadeaux de Noël, ce qui a été l’occasion de découvrir deux très belles lectures qui ont connu un assez grand succès : Petit Pays de Gaël Faye et Chanson douce de Leïla Slimani.

Enfin, je suis contente d’avoir pu sortir deux reliques de ma PAL : 1Q84-Livre 1 d’Haruki Murakami et Le Sari rose de Javier Moro qui y figuraient tous les deux depuis au moins 5 ans. Je ne sais pas ce qu’il en est pour vous, mais j’ai toujours tendance à choisir de lire mes nouveaux livres et à délaisser les anciens quand vient le moment de sélectionner une nouvelle lecture… Raison pour laquelle j’essaie dorénavant de m’imposer au moins un passage par trimestre dans mes reliques afin de les faire sortir de mes étagères.

Couverture Le Sari rose de Javier Moro

Côté BD, la moisson est plutôt faible [c’est pourtant pas les tentations qui manquent dans la bibliothèque de l’Amoureux] : on retrouve des valeurs sûres comme le tome 9 de Pico Bogue ou l’Érection de Jim. Je pense que les vacances seront un moment propice pour me remettre à jour dans ce côté de la bibliothèque…

Comme vous pouvez le lire, je suis assez contente de ce premier bilan : il est moins impressionnant en termes de quantités que les années précédentes mais j’y ai fait des lectures nettement plus enrichissantes que d’habitude et c’est ce qui me semble le plus important !

Et vous, comment trouvez-vous votre première moitié d’année ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Si vous souhaitez me laisser un petit mot...