Banc d’essais

Salut !

Cette semaine, je vous retrouve pour vous parler de trois essais que j’ai lus récemment : vous verrez que les thèmes sont divers et variés. J’ai parfois du mal à vous chroniquer ces ouvrages qu’il n’est pas toujours facile de résumer. J’espère que ce format vous donnera envie d’en découvrir certains…

Bureaucratie de David Graeber

Commençons par celui qui m’a donné le plus de fil à retordre : Bureaucratie de David Graeber. C’est un ouvrage dont l’une de mes profs avait parlé l’an dernier et qui me semblait intéressant que ce soit dans le cadre de mon cursus ou pour ma « culture personnelle ». David Graeber est un sociologue américain, membre du mouvement anarchiste et du mouvement Occupy Wall Street. Dans cet essai, il entend démontrer que la bureaucratie est un outil du néo-libéralisme pour diminuer le pouvoir de l’Etat et augmenter les profits de quelques-uns [du moins, c’est comme cela que j’ai compris son propos].

Cet ouvrage se compose de quatre grands articles qui traitent de cette question. Pour égayer son propos, il s’inspire d’exemples de la pop-culture et nous propose même toute une analogie avec les mondes proposés dans la fantasy. Néanmoins, Bureaucratie reste très opaque pour qui n’est pas habitué à lire des essais sur l’économie ou la sociologie. L’auteur a tendance à perdre son lecteur au moyen de phrases à rallonge et d’enchaînements de digressions qui m’ont souvent fait piquer du nez.

Ça n’en reste pas moins un ouvrage intéressant qui attire notre attention sur l’omniprésence de la bureaucratie dans notre quotidien et la violence qu’elle peut engendrer.

L’influence de l’odeur des croissants chauds sur la bonté humaine de Ruwen Ogien

Dans cet ouvrage, Ruwen Ogien nous propose 15-20 schémas de philosophie morale dans lesquels il nous pousse à envisager comment nous réagirions face à certaines situations. Cela nous permet de revoir les limites de nos propres réflexions morales et celles des théories qui existent pour l’instant.

L’exercice est ludique et instructif : il permet de remettre en question certains de nos principes. Par contre, ne vous laissez pas abuser par sa couverture colorée et son titre aguicheur, ce n’est pas une lecture facile ! Je l’ai lu principalement dans les transports en commun mais je pense que ce n’était pas la meilleure des idées : certains chapitres demandent qu’on s’y arrête vraiment pour réfléchir aux cas qui sont présentés.

King Kong Théorie de Virginie Despentes

Ce petit essai féministe m’a permis de renouer avec Virginie Despentes. Dans cet ouvrage, l’autrice nous fait part de ses réflexions autour de la cause féminine et aborde des sujets durs qu’on a peu l’habitude de rencontrer, tels que la prostitution ou le viol. Ecrit sous la forme d’un témoignage, il lui permet d’illustrer ses propos par des exemples personnels. C’est un texte qui vous remue, qui peut parfois être dérangeant, mais qui apporte beaucoup au débat sur le féminisme. A lire, assurément !

 

Et vous, quels sont les essais que vous avez lus dernièrement ? 

Rendez-vous sur Hellocoton !

3 commentaires sur “Banc d’essais”

Si vous souhaitez me laisser un petit mot...