On s’est lancés dans un escape game : Kidnapping à l’opéra

Juste avant ma rentrée, nous avons tenté l’expérience escape game à l’Escape Hunt de Bruxelles, à l’occasion de l’anniversaire d’un ami. Nous étions un groupe de huit, tous complètement débutants dans ce genre d’aventure et on a littéralement adoré !

ESCAPE_HUNT_BRUSSELS_LOGO-012

Un escape game, qu’est-ce que c’est ?!

En équipe de minimum 2 joueurs, vous vous faites enfermer dans une pièce. Le but : parvenir de sortir de cette pièce dans un temps imparti [généralement, moins de 60 minutes] en trouvant la clé de plusieurs énigmes.

Dans le cas d’Escape Hunt, chaque pièce révèle une énigme principale dont le thème est lié à la ville dans laquelle on se trouve. Dans la succursale bruxelloise, il y a trois pièces différentes : Le Vol du Manneken Pis, Mystère au bal du canal et Kidnapping à l’opéra.

Le niveau de difficulté de chaque pièce est différent, ce qui permet à tout un chacun d’y jouer.

Notre expérience

En vrai, nos sourires étaient tout aussi larges...
En vrai, nos sourires étaient tout aussi larges…

Notre ami avait choisi Kidnapping à l’opéra, qui s’est révélée être la pièce la plus difficile. A notre arrivée, nous sommes accueillis par une gentille hôtesse qui nous explique les règles du jeu, met nos affaires à l’abri et nous plonge dans l’ambiance de l’enquête que nous, détectives, sommes censés résoudre… J’ai beaucoup aimé cette petite partie introductive qui fait un peu penser au parcours qu’on pourrait avoir dans certaines attractions chez Disney.

Dans notre cas, puisque nous étions huit et que nous pouvons être maximum cinq par pièce, nous avons été divisés en deux équipes. Cela a rajouté un challenge supplémentaire : finir les premiers !

Tout au long du jeu, nous sommes observés par notre hôtesse qui peut alors vérifier où nous en sommes dans la résolution des énigmes et nous donner, si besoin, un petit coup de pouce. Dans ce cas-là, les deux équipes bénéficient des mêmes indices. C’est vraiment sympa parce que cela évite de rester bloquer bêtement sur des points de détails. Par contre, ils n’exagèrent pas non plus dans la facilité, donc le défi reste entier.

La décoration de la pièce était vraiment très soignée, ce qui contribue encore davantage à nous mettre dans l’ambiance. Il faut être vraiment attentif car chaque détail, chaque objet du mobilier peut avoir son importance. On s’est tous sentis directement immergés dans cette intrigue et nous nous sommes vite sentis devenir des détectives en herbe. J’avais peur d’être quelque peu obnubilée par le timing mais il faut bien avouer qu’une fois qu’on est pris dans la recherche, on oublie complètement l’horloge. L’heure de jeu est passée à une vitesse folle ! 

Une fois sortis, nous avons eu droit à une petite collation dans une pièce qui fait penser au bureau de Sherlock Holmes et nous avons eu droit à notre photo de groupe, déguisements et accessoires à l’appui.

En conclusion

Je pense que c’est vraiment une chouette activité à réaliser en famille ou entre amis. C’est un vrai travail d’équipe et ça alimente les conversations bien après la sortie du jeu : on commente les découvertes de chacun, on se charrie les uns les autres, c’est pas mal pour resserrer les liens ou pour briser la glace dans un groupe.

Question tarif, c’est vrai que c’est un peu cher mais ce n’est pas le genre de loisir auquel on s’adonne chaque semaine. Je suis curieuse de tester les escape game d’autres villes, c’est une façon originale de faire un peu de tourisme !

Infos pratiques

  • Où : Escape Hunt Bruxelles – 13, rue de Livourne – 1060 Bruxelles
  • Tarifs : de 22€ à 33€ selon le nombre de joueurs.

Vous avez déjà tenté l’expérience ?! Un escape game à me conseiller ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Si vous souhaitez me laisser un petit mot...

3 commentaires sur “On s’est lancés dans un escape game : Kidnapping à l’opéra”