La Zone du Dehors d’Alain Damasio

L’une de mes plus grosses claques littéraires de ces dernières années fut ma découverte de La Horde du Contrevent d’Alain Damasio, un roman de fantasy assez hors du commun. Depuis lors, je m’étais promis de lire les autres œuvres de l’auteur, qui publie assez peu souvent. La Zone du Dehors est son premier roman, lu ici dans sa version remaniée, datant de 2007.

Résumé

2084. Après plusieurs guerres nucléaires, la Terre n’est plus que très partiellement habitable. Plusieurs colonies humaines se sont installées ailleurs dans le système solaire afin de survivre à l’anéantissement promis à notre planète. La pionnière est Cerclon, installée sur Saturne. Dans cette société, hautement sécurisée, les citoyens sont ultra protégés. Trop pour La Volte, un groupement de militants qui souhaite que le peuple puisse retrouver sa liberté de vivre et de penser. Mais cette nouvelle vision du monde ne semble pas du goût du gouvernement…

Ce que j’en ai pensé ?!

La Zone du Dehors est encore une fois un roman assez complexe mais vraiment intéressant. On y voit les prémisses de ce qui fera le succès de la Horde : une écriture polyphonique avec un ton assez marqué pour chaque personnage, un vocabulaire propre à l’univers développé avec des champs lexicaux extrêmement riches ou encore l’utilisation des signes typographiques pour exprimer des sons particuliers.

Chaque changement de point de vue est marqué par le signe “>” sans indication précise concernant l’identité du personnage que l’on suit. Le lecteur doit le reconnaître grâce au ton employé ou au contexte du récit. C’est un exercice qui peut s’avérer parfois difficile, mais on finit toujours par comprendre de qui il s’agit après quelques lignes. Cela devient de plus en plus aisé au fur et à mesure qu’on avance dans l’histoire, puisqu’on devient plus familier de toute cette clique de voltés. Et puis, cela amène un peu de challenge dans la lecture !

L’autre élément qui renforce la complexité du roman, c’est le fait que nous suivions principalement Capt, un professeur d’université philosophe, leader de la Volte, qui souhaite se faire entendre des citoyens et du gouvernement. Il nous partage ses réflexions ou nous le suivons lorsqu’il se rend dans des soirées de débat avec d’autres militants. Or, j’ai trouvé qu’il n’était pas toujours évident de suivre ses raisonnements car il aime manier les concepts et s’éloigne souvent du concret. Cela, couplé à l’utilisation des néologismes dont l’auteur est friand…. Il faut parfois s’accrocher !

Pourtant, ce roman est passionnant ! Écrit il y a déjà près de 20 ans, il nous questionne sur l’usage intensif des écrans pour contrôler nos vies [surveillance, publicité intensive, usage de jeux vidéos hyper réalistes et immersifs, etc.]. Dans cette ville où la surveillance à outrance est légion, les citoyens ont l’impression de vivre dans une bulle leur permettant de se laisser porter par les décisions des autres. Alors que les réseaux sociaux n’en étaient qu’à leurs balbutiements, l’auteur nous a décrit une société dans laquelle la réussite sociale d’une personne dépendrait d’un score obtenu par l’analyse de ses interactions avec les autres, mais aussi de tests psychologiques et intellectuels qui seraient réalisés en continu grâce à tout un tas d’objets connectés [bref, les scénaristes de Black Mirror n’ont rien inventé]. Cela fait assez froid dans le dos ! Et hormis le fait que Cerclon est installée sur une autre planète, tout ce qui est relaté dans ce roman semble assez réaliste.

La Zone du Dehors pose aussi la question de la surconsommation : alors que les humains ont détruit la Terre, que ce soit par l’utilisation du nucléaire ou par la surexploitation des richesses, ils ne sont toujours pas prêts à sacrifier un minimum de leur confort moderne pour éviter de reproduire les mêmes erreurs sur Saturne. Le symbole de cette dépendance à la consommation est Le Cube, une sorte de décharge fermée dans laquelle sont plongés les déchets de la société, parfois hautement radioactifs, et dans laquelle les condamnés à mort sont ensevelis vivants. C’est un beau clin d’œil à ce que nous pouvons vivre aujourd’hui.

C’est donc un roman très riche, absolument passionnant malgré sa complexité, qui nous invite à réfléchir à propos de nos modes de vie et de ce que nous souhaitons comme avenir. Je vous le recommande même s’il n’atteint pas, pour moi, le niveau de La Horde du Contrevent.

Infos pratiques

  • Titre : La Zone du Dehors
  • Auteur : Alain Damasio
  • Édition : Folio SF, 2015
  • Nombre de pages : 650 pages
  • Genre : Science-Fiction
  • Challenge : un pavé de plus pour le challenge de Bianca !
Rendez-vous sur Hellocoton !

Si vous souhaitez me laisser un petit mot...

Commentaire sur “La Zone du Dehors d’Alain Damasio”