Les couilles sur la table
Lecture

Les Couilles sur la table de Victoire Tuaillon

Si vous êtes adepte de l’écoute de podcasts [suis-je la seule à galérer pour écrire ce mot ?!], vous connaissez sûrement déjà Les Couilles sur la table créé par Victoire Tuaillon chez Binge Audio. Si ce n’est pas le cas, foncez l’écouter, c’est une pépite ! Dans ce podcast, Victoire reçoit des spécialistes [souvent des universitaires mais pas que] pour parler de leurs travaux autour des questions de masculinité.

Résumé

Dans cette adaptation en livre, Victoire Tuaillon synthétise l’ensemble des thématiques qu’elle a abordées jusqu’au moment de la publication et les structure pour mettre en lumière la manière dont elles sont liées les unes aux autres. L’ouvrage se divise en 5 grandes parties [Construction, Privilège, Exploitation, Violence, Esquives] dans lesquelles l’autrice développe plusieurs sujets connexes. Chaque chapitre se termine par des suggestions de lectures ou de documentaires à consulter pour aller plus loin. Les liens vers les épisodes du podcast correspondants sont également mentionnés. A la fin de chaque partie, l’autrice nous propose également un extrait d’un entretien mené avec l’un⋅e des spécialistes.

Ce que j’en ai pensé ?!

Quel est l’intérêt de lire le bouquin si on écoute les podcasts, me direz-vous ?! J’avoue que je me posais la question également [mais Victoire avait su me convaincre lorsqu’elle était passée présenter son ouvrage à Bruxelles]. Sur le fond, je n’ai pas eu l’impression de découvrir énormément de choses nouvelles pendant ma lecture [faut dire qu’en ce moment, je creuse pas mal le sujet, aussi]. Néanmoins, comme dit plus haut, cet ouvrage m’a permis de mieux comprendre les liens entre les différentes problématiques mises en avant dans le podcast. Liens que j’avais peut-être parfois entraperçus lors de mes écoutes mais qui m’apparaissent beaucoup plus clairement aujourd’hui. Ce livre est également une véritable mine d’or pour piocher des idées de ressources si l’on veut étudier plus profondément certains sujets abordés [je vous dis pas l’état de ma liste à lire…]. Car c’est ce qui fait la force à la fois du livre et du podcast : tout est extrêmement bien documenté. Victoire Tuaillon s’appuie sur des recherches tant scientifiques que journalistiques pour étayer ses propos. Le tout est très bien vulgarisé et rend l’écoute et /ou la lecture très fluide et accessible à tout⋅e un⋅e chacun⋅e.

J’ai également beaucoup aimé le côté “coulisses” du livre dans lequel Victoire fait part de ses difficultés à faire des recherches sur certains sujets qui la touchent plus personnellement ou de ses envies de pousser plus avant ses recherches sur des thèmes qu’elle estime devoir encore approfondir. Cela nous donne une idée de la manière dont elle travaille et je trouve cela très inspirant. Vous me direz que c’est mon côté “fangirl” qui intervient ici car j’ai beaucoup d’admiration pour Victoire Tuaillon depuis que j’ai découvert son podcast et elle fait partie, aujourd’hui, des modèles féminins auxquels j’aimerais ressembler. Mais soit, j’assume !

Les Couilles sur la table est véritablement à conseiller à tout le monde car il permet de reconsidérer la manière dont la société [surtout occidentale même si certains sujets sont valables ailleurs] est construite, sans que cela soit moralisateur ou culpabilisant pour les personnes qui se conforment à ces règles instaurées par le patriarcat. L’autrice prend le temps d’expliquer l’origine et les conséquences de chaque phénomène qu’elle met en lumière et termine même son ouvrage avec quelques perspectives pour changer les choses.

Donc vraiment, lisez ce livre, offrez-le, laissez-le trainer en évidence sur la table du salon [je suis sûre que son titre intriguera toute personne qui le verra] car sa lecture, pour moi, est d’utilité publique ! En plus, l’objet-livre en lui-même est plutôt joli, ce qui ne gâche rien… 😉

Alors, vous allez me dire que j’ai déjà été tout aussi directive quand j’ai parlé du Mythe de la virilité d’Olivia Gazalé… C’est vrai. Si vous ne deviez en lire qu’un des deux, je vous conseillerais de commencer par Les Couilles sur la table [d’autant plus qu’il contient un extrait de l’interview d’Olivia Gazalé, hop comment faire d’une pierre deux coups !] car il est plus abordable pour les personnes qui ne sont pas familières de ces sujets et il risque moins de rebuter les plus réfractaires.

Alors, convaincu⋅e ?!

Infos pratiques

  • Titre : Les Couilles sur la table
  • Autrice : Victoire Tuaillon
  • Édition : Binge Audio Editions, 2019
  • Nombre de pages : 255 pages
  • Genre : essai

2 commentaires

Si vous souhaitez me laisser un petit mot...

%d blogueurs aiment cette page :