Homo Deus de Yuval Noah Harari

Il y  a quelques mois, je vous présentais Sapiens, le premier opus de la série de Yuval Noah Harari qui retrace l’histoire de l’humanité. J’avais adoré ce premier volume, que j’avais trouvé absolument passionnant : j’étais donc terriblement impatiente de lire la suite, Homo Deus : une brève histoire de l’avenir ! Vous allez vite vous en rendre compte, ma lecture fut nettement moins enthousiaste !

Résumé

Dans cet ouvrage, l’auteur s’intéresse à l’avenir de l’Homme et aux questions qui risquent de le préoccuper durant les prochaines décennies. Il est notamment question de l’influence des nouvelles technologies dans nos volontés d’immortalité.

Ce que j’en ai pensé ?!

Comme je vous l’ai laissé sous entendre plus haut, j’ai nettement moins apprécié cette lecture. Non pas qu’elle soit mauvaise en soi mais je pense que l’auteur a décidé d’écrire ce tome de telle sorte qu’un lecteur qui n’aurait pas pris connaissance du premier puisse tout de même comprendre de quoi il est question. Du coup, il y a énormément de redondance dans les cent premières pages de cet essai. De plus, même dans la construction de la suite de ses raisonnements, l’auteur répète énormément les mêmes informations ou réexplique, de manière différente, les mêmes concepts. Au bout d’un certain moment, ça peut lasser… Au point que j’ai plusieurs fois piqué du nez durant ma lecture… Je pense que cet ouvrage aurait pu être deux fois plus court, nous aurions eu tout autant d’information.

La théorie principale qui est développée dans cet essai, c’est le fait que Sapiens est désormais parvenu à limiter les causes de mortalité telles que les maladies, les guerre ou la famine et qu’il peut désormais rêver à l’immortalité. Pour cela, il va sans doute s’appuyer sur les nouvelles technologies et va créer une nouvelle espèce l’Homo Deus. Quel sera alors l’avenir de l’Homme normal, resté au stade de Sapiens ? Pour le savoir, il nous propose de nous pencher sur la manière dont nous traitons aujourd’hui, les espèces que nous considérons comme inférieures, c’est-à-dire : les animaux. Pour lui, à l’avenir, les Sapiens n’auront pas plus grande valeur aux yeux d’Homo Deus que les animaux en n’ont à nos yeux aujourd’hui et Sapiens sera alors exploité par Homo Deus. Cela vous fait froid dans le dos ?! Pour l’éviter, nous pourrions déjà commencer par reconsidérer la manière dont nous traitons actuellement les autres espèces afin de nous inculquer l’idée que chaque espèce à son importance sur Terre et qu’aucune ne doit être exploitée… Ouais, ya du boulot !

Cette nouvelle forme d’humanité va également provoquer de nombreux changements tant au niveau politique que dans la vie sociétale (culture, religion, etc.) : Homo Deus va alors devoir s’inventer de nouvelles croyances pour avancer et s’organiser. L’auteur avance donc ses théories quant aux possibles nouvelles formes d’organisation qu’Homo Deus est susceptible de choisir. Il y est notamment question de l’avenir du capitalisme.

Vous l’aurez compris, ce n’est donc pas tant les théories que l’auteur développe dans son ouvrage qui m’ont ennuyée que la forme qu’il a choisi pour le faire. La lecture de cet essai était beaucoup moins fluide que celle du précédent mais son contenu était tout aussi passionnant. J’ai vu qu’un troisième volet était sorti dernièrement, se penchant sur la manière dont nous pourrions actuellement appréhender les changements à venir. Il m’intéresse beaucoup également mais j’attends un peu que passe la petite déception que m’a causée ma lecture avant de l’acquérir.

Infos pratiques

  • Auteur : Yuval Noah Harari
  • Titre : Homo Deus : une brève histoire de l’avenir
  • Édition : Albin Michel, 2017
  • Nombre de pages : 464 pages
  • Genre : essai
  • Challenge : ce livre me permet de valider le challenge “un pavé par mois” de Bianca
Rendez-vous sur Hellocoton !

Si vous souhaitez me laisser un petit mot...

9 commentaires sur “Homo Deus de Yuval Noah Harari”