Derniers romans lus en décembre

Salut !

Ces derniers temps, j’ai pris pas mal de retard dans la rédaction des chroniques des derniers romans que j’ai lus. Histoire d’éviter d’en accumuler encore plus, je vous propose de rassembler ici mes avis sur les romans lus en décembre.

La Vallée des poupées de Jacqueline Susann

Résumé

New-York, début des années 50. Anne est fraîchement débarquée d’une petite ville de province et se fait engager comme secrétaire dans un grand cabinet d’avocats spécialisé dans le conseil aux stars de Broadway.  Elle fait alors la connaissance de Nelly, une jeune chanteuse de 17 ans et de Jennifer, une superbe comédienne et mannequin. Les trois jeunes femmes deviennent amies et sont rapidement confrontées aux multiples déviances et tentations du monde du showbiz. Très vite, les coups bas et les trahisons se multiplient tandis que le succès leur brûle les ailes. 

Ce que j’en ai pensé ?!

Dans ce roman, nous suivons principalement le personnage d’Anne, tout en faisant de rapides incursions dans la vie de ses amies. Au début, j’ai eu beaucoup de difficultés à supporter Anne, que je trouvais beaucoup trop parfaite et naïve. Puis, peu à peu, nous découvrons sa face cachée et elle devient beaucoup plus intéressante.

Dans l’avant-propos, on nous explique que ce roman peut être qualifié de féministe pour son époque [il a été écrit en 66]. Vu le comportement d’Anne et ses amies ainsi que la manière dont elles se laissaient traiter par les hommes de leur entourage, j’avais beaucoup de mal à le croire… Mais, en se replaçant dans le contexte, on peut comprendre cette analyse. A travers tout le roman, l’autrice critique insidieusement les diktats imposés aux femmes [obsession de la jeunesse, internements intempestifs, obligation de supporter les infidélités masculines sans broncher, etc.] mais rien ne se fait de manière frontale. C’est la raison pour laquelle, il m’a fallut un peu de temps pour m’en rendre compte.

C’est une lecture qui m’a finalement beaucoup plu malgré le fait que j’ai détesté bon nombre des personnages [la plupart des filles sont des pestes et les hommes de parfaits misogynes]. Je vous le conseille si vous souhaitez en connaître davantage sur l’envers d’Hollywood et de Broadway dans les années 50 – 60.

Infos pratiques

  • Autrice : Jacqueline Susann
  • Titre : La vallée des poupées
  • Edition : 10/18, 2016
  • Nombre de pages : 480 pages
  • Genre : contemporain
  • Thèmes : condition féminine, showbiz

Frappe-toi le cœur d’Amélie Nothomb

Résumé

Marie a 19 ans et compte bien profiter de sa beauté et de sa jeunesse quand elle rencontre le plus beau parti de la ville. Elle jubile alors à l’idée de l’envie qu’elle provoque chez les autres filles des environs. Puis, elle tombe enceinte et son monde s’écroule… Sa jeunesse est finie, la voilà obligée de se marier. Elle va alors avoir trois enfants qu’elle élèvera de manière complètement différente. Ici, nous nous intéressons surtout à son aînée, qu’elle jalouse férocement : elle la traite comme une rivale dès sa naissance. Comment grandir sereinement dans une situation pareille ? 

Ce que j’en ai pensé ?!

Ce livre est très court et, comme tous les Nothomb que j’ai pu lire jusqu’à présent, se laisse dévorer d’une traite. Il décrit les ravages de la jalousie dans des relations mère-fille relativement malsaines. Tout au long du récit, on ressent la tension engendrée par ces relations et une certaine urgence d’en sortir. Je ne peux pas dire que j’ai passé un bon moment en lisant ce roman, mais je me suis laissée prendre au jeu. Néanmoins, je pense qu’il sera assez vite oublié car je ne me souviens déjà plus des prénoms des personnages principaux !

Infos pratiques

  • Autrice : Amélie Nothomb
  • Titre : Frappe-toi le cœur
  • Edition : Albin Michel, 2017
  • Nombre de pages : 180 pages
  • Genre : contemporain
  • Thèmes : relations mère-fille, jalousie

Le Cercle de Bernard Minier

Résumé

Deux ans après l’enquête qui a mené Martin Servaz à la poursuite d’un tueur en série dans un hôpital psychiatrique, nous le retrouvons dans une enquête tout aussi glauque qui se déroule dans la ville universitaire où il a lui-même commencé ses études et dans laquelle sa fille est désormais pensionnaire. 

Ce que j’en ai pensé ?!

Malgré quelques longueurs, je me suis littéralement fait happer par cette nouvelle lecture de Bernard Minier : cette petite briquette de presque 800 pages n’a pas duré plus de 2-3 jours. Ce n’est pas tant l’enquête en elle-même qui m’intéressait mais les aventures de Servaz lui-même. J’ai un certain faible pour ce flic féru de littérature qui ne peut s’empêcher de citer des vers latin à tout bout de champ.

J’aime aussi les nombreuses références culturelles distillées tout au long du récit. Tout cela crée une ambiance un peu “doudou” malgré les horreurs qui peuvent se passer dans le roman.

Pour ce qui est de l’intrigue, j’ai en assez vite deviné certains éléments, beaucoup plus rapidement que dans le premier tome. Mais curieusement, cela ne m’a pas dérangée outre mesure. Il y avait une certaine tension quant à l’implication réelle de ce fameux tueur en série qui semble intimement lié à Servaz, ce qui donnait envie d’avancer toujours plus vite pour comprendre quelles sont ses intentions.

Vous l’aurez compris, je lirai avec plaisir la suite des aventures de Martin Servaz !

Infos pratiques

  • Auteur : Bernard Minier
  • Titre : Le Cercle
  • Edition : Pocket, 2013
  • Nombre de pages : 790 pages
  • Genre : thriller
  • Thèmes : vengeance, vie universitaire

Et vous, quelles ont été vos dernières lectures de 2017 ? 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Si vous souhaitez me laisser un petit mot...

2 commentaires sur “Derniers romans lus en décembre”