Americanah de Chimamanda Ngozi Adichie

Bonjour à tous !

Après une semaine de silence littéraire, je vous reviens avec une magnifique lecture dont je n’avais entendu que du bien avant de me plonger dedans : Americanah de Chimamanda Ngozi Adichie.

Elle est pas canon, cette couverture ?!
Elle est pas canon, cette couverture ?!

Résumé

Ifemelu et Obinze sont deux étudiants nigérians qui peinent à poursuivre leurs études tant les grèves sont nombreuses dans leurs pays. Profondément amoureux, ils doivent néanmoins se séparer lorsque Ifemelu se voit offrir un visa étudiant pour les Etats-Unis. Ils prévoient alors qu’Obinze la rejoigne, une fois son premier cycle terminé. 

13 ans plus tard, Ifemelu est devenue une blogueuse à succès en Amérique, après avoir réussi ses études de communication. Elle vient de rompre avec Blaine, son compagnon américain, et envisage de retourner vivre au Nigéria. Obinze, quant à lui, est devenu un notable important dans son pays après avoir vécu une émigration douloureuse à Londres. Que s’est-il passé durant ces 13 années ? Le retour d’Ifemelu va-t-il permettre de faire renaître leur amour d’adolescence ?! C’est ce que nous raconte l’auteure, entre deux anecdotes capillaires…

Ce que j’en ai pensé ?!

J’ai vraiment beaucoup aimé ce roman, comme peut en témoigner mon entourage, à qui je rabats les oreilles depuis 15 jours au sujet de ce livre !

Au-delà de la très jolie histoire d’amour entre Ifemelu et Obinze, ce que nous raconte l’autrice, c’est l’histoire d’une prise de conscience. Avant d’arriver aux Etats-Unis, Ifemelu n’avait absolument pas conscience “d’être noire” : la question de la race ne se posait dans sa vie quotidienne, au Nigéria. A peine arrivée dans son pays d’adoption, elle va prendre conscience de ce que cela implique : discrimination, remarques déplaisantes, etc. Elle va aussi découvrir qu’un noir n’a pas spécialement le même statut et le même rapport au monde suivant qu’il est né, ou non, aux Etats-Unis. Cette différence va rapidement la passionner et le lecteur profite de ses réflexions, parfois acerbes, au travers de ses articles de blogs, disséminés au fil de l’histoire.

Ifemelu est un personnage fort, au caractère bien trempé et d’une grande intelligence. Elle va être amenée à faire des choix qui ne lui plaisent pas toujours et qui vont parfois l’éloigner des gens qu’elle aime. Nous la suivons dans son périple, depuis son arrivée à l’université jusqu’à sa consécration en tant que blogueuse “engagée”. Nous partageons ses peines et son indignation face aux nombreuses difficultés liées à l’émigration mais aussi ses joies, notamment, dans sa vie de couple qui connaît de nombreux rebondissements.

Americanah est véritablement un roman qui fait réfléchir son lecteur sur des sujets divers mais importants : la question de la race, bien sûr, mais aussi le statut de la femme, les difficultés d’une vie dans un pays du Tiers-Monde, les contraintes de l’intégration, que ce soit dans un pays étranger ou dans son pays d’origine, après une longue absence, etc. C’est également un roman bourré d’humour : Ifemelu n’a pas sa langue dans sa poche et peut parfois nous faire part de réflexions détonantes !

Je ne vous en dit pas plus pour ne pas vous gâcher votre future lecture [j’espère vous avoir convaincus de vous jeter dessus] mais sachez que cela faisait longtemps que je n’avais pas lu un roman contemporain d’une telle qualité ! Il est profond, extrêmement bien écrit et m’a fait ressortir grandie de ma lecture. Bref, c’est un petit bijou que je ne peux que vous conseiller !

Infos pratiques

  • Titre : Americanah
  • Autrice : Chimamanda Ngozi Adichie
  • Editions : Editions Fourth Estate, 2013
  • Nombre de pages : 477 pages
  • Genre : contemporain, roman d’apprentissage
  • Ma note : 19/20 [le point qui lui manque n’est dû qu’à ma lubie de l’avoir lu en anglais, ce qui fait que je n’en ai pas profité autant que si je l’avais lu en français]

Ce livre intervient dans le cadre de mon challenge Un pavé par mois, chez Bianca.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Si vous souhaitez me laisser un petit mot...

8 commentaires sur “Americanah de Chimamanda Ngozi Adichie”