Fangirl de Rainbow Rowell

Lorsque l’on suit la blogosphère littéraire, il est difficile de passer à côté du phénomène Rainbow Rowell, tant les couvertures de ses romans sont absolument partout. Etant à la recherche d’une lecture plus girly et, si possible, en anglais, j’ai jeté mon dévolu sur Fangirl.

Fangirl_Rainbow_Rowell

Cath et Wren ont 18 ans. Toutes deux sont fans de Simon Snow, elles écrivent régulièrement des fanfictions autour de ce personnage. A leur arrivée à l’université, Wren décide de s’émanciper de cet univers et refuse de partager une chambre avec sa sœur jumelle. Au lieu de cela, elle se lance à corps perdu dans sa nouvelle vie sociale. Cath, quant à elle, peine à s’acclimater sur le campus : elle quitte rarement sa chambre et s’enferme dans son monde imaginaire. Mais cet enfermement n’est pas au goût de tout le monde et certains de ses amis tentent désespérément de lui faire profiter des plaisirs de la vie universitaire…

J’ai découvert le monde d’Harry Potter assez tard et je ne me suis jamais intéressée au monde de la fan fiction. Difficile donc pour moi de me reconnaître dans le personnage de Cath, qui ne vit que pour cela. Pourtant, il y avait du potentiel : une fille très timide, plus à l’aise le nez dans ses bouquins ou derrière son écran de portable qu’en société… ça me parlait plutôt pas mal ! Mais l’obsession de Cath pour Simon Snow est beaucoup trop poussée à mon goût : on pourrait presque imaginer en elle, une de ces fans de Johnny qu’on voyait dans des “reportages” tels que ceux diffusés dans Strip Tease ou Confessions intimes [en plus évoluée intellectuellement quand même…].

L’aspect fan fiction est très présent dans le roman : chaque chapitre se termine [ou commence, je ne sais plus] par un extrait d’un roman de Simon Snow ou d’une fan fiction écrite par Cath. Parfois, des extraits de plusieurs pages sont retranscrits dans des scènes de la vie de Cath. S’il y a bien quelque chose que je déteste, c’est quand un roman est entrecoupé de cette manière, sans que les extraits n’apportent réellement un éclairage à l’intrigue. Ce fut le cas dans Fangirl. Du coup, j’ai systématiquement sauté tous les passages de ce genre.

Au-delà du sujet de la fan fiction, Fangirl est typiquement un roman sur l’intégration d’une ado [jeune adulte] dans le monde universitaire, avec ses événements “passages obligés” : suivi des premiers cours, soirées étudiantes, rencontre avec sa colocataire, premiers émois amoureux, etc. Rien de bien original, de ce côté-là.

Là où Fangirl tend à sortir du lot, c’est par le schéma familial dans lequel évolue Cath : famille monoparentale avec un père maniaco-dépressif au bord du burn-out professionnel, une mère ayant abandonné mari et enfants 10 ans plus tôt et qui décide de réapparaître subitement dans leur vie, une sœur jumelle qui a choisi de briser leur lien fusionnel afin de parfaire sa propre identité. Malheureusement, ce côté intéressant du roman est sous-exploité : il n’y a que le point de vue de Cath qui est développé, or elle a un peu trop tendance à se poser en victime, à mon goût. Ca aurait pu être sympa de confronter son avis à celui de Wren concernant l’entrée à l’université ou encore la réapparition de leur mère.

D’ailleurs, c’est assez curieux que l’auteure ait choisi la narration à la troisième personne du singulier, ce qui ajoute une certaine distanciation, alors que l’ensemble du roman tourne uniquement autour du personnage de Cath et ce, de manière assez intimiste. L’ayant lu en anglais, cet aspect ne m’a pas perturbée outre mesure mais je pense que cela m’aurait choquée davantage en français.

Globalement, j’ai trouvé cette lecture divertissante mais sans plus. J’ai un peu de mal à comprendre l’engouement qu’il a suscité mais peut-être est-ce parce que je suis déjà un peu trop loin de ma propre rentrée universitaire.

Et vous, qu’en avez-vous pensé ? 

Et cela nous fait un premier roman à ajouter au challenge de Bianca, puisque celui-ci compte 459 pages : un petit pavé mais un pavé quand même ! 😉

challenge-un-pave-par-mois

Rendez-vous sur Hellocoton !

Si vous souhaitez me laisser un petit mot...

4 commentaires sur “Fangirl de Rainbow Rowell”