The Underground Railroad de Colson Whitehead

Salut !

Cette semaine, nous allons parler d’un roman qui a pas mal tourné sur la blogo : The Underground Railroad de Colson Whitehead. Je l’avais acheté cet été à l’occasion de ma virée annuelle chez Waterstones [tu sens la fille qui ne s’aventure Boulevard Anspach que pendant les vacances scolaires…], sans savoir qu’il allait sortir en français quelques semaines plus tard…

Résumé

Cora, 16 ans, est esclave dans une plantation de coton dans le sud des USA. Abandonnée par sa mère qui a tenté une évasion quelques années auparavant, elle survit dans cet environnement assez hostile avec la réputation d’une fille un peu folle qu’il vaut mieux ne pas trop approcher. Jusqu’au jour où Caesar, un nouvel arrivant, lui propose de s’échapper avec lui sur les traces de l’Underground railround : pour lui, Cora est la seule personne capable de tenter l’échappée. Cette initiative ne va évidemment pas plaire à leur patron, qui lance à leurs trousses, Ridgeway, le plus cruel des chasseurs d’esclaves. Commence alors une course folle pour la liberté…

Ce que j’en ai pensé ?!

J’ai beaucoup aimé cette lecture même si le début fut assez laborieux pour moi en raison du vocabulaire assez spécifique de la plantation.

Pourtant, on est assez rapidement happé dans ce roman et, plus particulièrement, dans l’horreur de la situation de ces esclaves qui subissent de nombreuses violences gratuites de la part de leurs maîtres. Celui de Cora est absolument abominable avec les esclaves qui tentent de fuir sa plantation : cela donne lieu à certaines scènes difficilement soutenables, même en anglais [entendez, même quand tu ne comprends pas suffisamment bien ce qui est écrit pour t’imaginer la scène dans ses moindres détails].

Le personnage de Cora est attachant : elle fait preuve d’une force de caractère incroyable, que ce soit pour supporter sa condition ou dans ses tentatives vers une meilleure condition. Néanmoins, elle fait parfois preuve d’une grande naïveté ce qui la rend d’autant plus touchante. Sa relation avec Caesar est intéressante dans le sens où l’auteur n’a pas simplement versé dans une romance courue d’avance : elle est pleine d’ambiguïté et assez cohérente avec leur situation.

A travers son périple, nous découvrons les différents visages de l’Amérique face à l’esclavage : certains Etats sont plus ouverts que d’autres face à l’émancipation des personnes de couleur. Mais certains, sous couvert d’ouverture, les exploite de manière plus insidieuse, etc. C’est souvent extrêmement révoltant, d’autant plus que l’on sait que tout cela a réellement existé. Mais ce roman est aussi chargé d’espoir grâce aux initiatives individuelles ou collectives en faveur de l’abolition.

Par contre, j’ai trouvé qu’il y avait pas mal de facilités dans la construction de l’intrigue : que ce soit dans la fuite de Cora ou dans ses rencontres avec Ridgeway. Cela m’a fait lever les yeux au ciel à diverses occasions. En effet, l’auteur ne cesse de nous répéter à quel point l’Amérique est vaste et pourtant, la route de ces deux-là ne cesse de se croiser…

Malgré tout, j’ai passé un très bon moment de lecture avec ce roman : je vous le conseille donc si vous vous intéressez à ce pan de l’Histoire. Encore une fois, il m’a donné envie d’en apprendre davantage sur l’histoire de l’exploitation des populations africaines et noires américaines et leurs luttes pour recouvrer la liberté.

Dans la même veine, j’ai lu L’Invention des ailes de Sue Monk Kidd, qui était également une très belle découverte.

Infos pratiques

  • Titre : The Undergrouand Railroad
  • Auteur : Colson Whitehead
  • Edition : Fleet, 2017
  • Nombre de pages : 366 pages
  • Thèmes : esclavage, histoire américaine
Rendez-vous sur Hellocoton !

Si vous souhaitez me laisser un petit mot...

5 commentaires sur “The Underground Railroad de Colson Whitehead”