Lecture

Brooklyn de Colm Tóibin

Difficile de passer à côté du roman dont je vais vous parler aujourd’hui tant on en entend parler un petit peu partout, suite à la sortie de son adaptation cinématographique : je parle bien entendu de Brooklyn de Colm Tóibin. J’avoue que celle-ci me tente beaucoup mais je voulais absolument lire le roman, avant de la voir. Donc, quand je l’ai croisé dans les rayonnages de chez Pêle-Mêle, je n’ai pas beaucoup réfléchi…

Brooklyn

Résumé

Eilis est une jeune irlandaise de 19 ans qui vit avec sa mère et sa sœur aînée, Rose. Malgré sa formation en comptabilité, Eilis peine à trouver un emploi. Dès lors, lorsqu’un prêtre irlandais installé à Brooklyn et de passage dans sa ville natale parle à sa famille des nombreuses opportunités qui pourraient s’offrir à elle, de l’autre côté de l’Atlantique, elle comprend qu’elle n’a pas d’autre choix que de tenter sa chance. Sans autre contact à Brooklyn que le Père Flood, Eilis doit alors subir les difficultés de l’intégration dans un pays aussi vaste et différent que l’Amérique. Peu à peu, elle prend ses marques et découvre les avantages de cette nouvelle vie. Cependant, un événement tragique va l’obliger à devoir choisir entre un retour sur ses terres natales ou l’installation définitive à Brooklyn.

Ce que j’en ai pensé ?!

Au départ, j’étais assez enthousiaste face à cette histoire : une jeune fille qui doit prendre son indépendance dans un pays étranger, ça me parle pas mal. Cependant, j’ai eu beaucoup de mal à apprécier le personnage d’Eilis, ce qui a quelque peu freiné mon enthousiasme…

J’ai du mal à exprimer ce qui a fait que je n’ai pas réussi à m’attacher à elle : j’avais comme une impression qu’on restait toujours quelque peu en retrait, qu’on n’entrait jamais vraiment au cœur de ce qu’elle pensait ou ressentait. De même, dans sa relation aux autres, Eilis ne s’ouvre pas vraiment : comme si elle ne savait pas se décider sur ce que sont ses sentiments, sur ce qu’elle souhaite ou non pour l’avenir, sur ce qu’elle pense des personnes qui l’entourent. Cela donne envie de la secouer un petit peu et donne un aspect un peu superficiel aux événements qui la touchent.

Par contre, j’ai beaucoup aimé découvrir son parcours d’intégration, que ce soit dans son emploi ou dans sa vie personnelle. Grâce à elle, on apprend comment vivaient ces communautés d’immigrés, loin de leurs familles dans une Amérique où on leur avait vendu le plein emploi [ce qui n’était pas toujours le cas]. On y rencontre aussi ce racisme entre les différentes communautés : les préjugés entre Italiens et Irlandais sont assez truculents. C’est l’aspect qui m’a le plus fait apprécier ce roman.

Dans l’ensemble, je dirais donc que c’est une lecture agréable mais loin d’être transcendante. Je n’ai pas spécialement de défauts à relever qui expliqueraient mon manque d’enthousiasme face à cette lecture [c’est d’ailleurs assez bien écrit] si ce n’est qu’il m’a semblé y avoir quelques longueurs. J’avoue avoir sauté quelques passages, notamment dans la dernière partie, pour connaître plus rapidement la fin. J’ai du mal à comprendre l’énorme engouement qui touche ce roman. Je pense que, pour une fois, je pourrais préférer l’adaptation au roman… J’ai donc hâte de la voir, pour confirmer ou non mon intuition.

Et vous ? Charmés par ce roman ou plutôt dubitatifs ?!

Infos pratiques

  • Auteur : Colm Tóibin
  • Titre : Brooklyn
  • Edition : Editions 10/18, 2012
  • Nombre de pages : 336 pages
  • Ma note : 14/20

Ce roman me permet de combler la catégorie “Livre dont le titre est un nom de ville” du Challenge littéraire 2016 de Mille vies en une !

8 commentaires

Si vous souhaitez me laisser un petit mot...