Un mot sur Irène d’Anne Akrich

Une nouvelle lecture issue de la rentrée littéraire et, surtout, un premier roman : Un mot sur Irène d’Anne Akrich. Comme son prédécesseur, il se déroule principalement à Paris mais nous quittons le milieu des artistes pour rejoindre celui des grands universitaires [qui peuvent allègrement les concurrencer pour leur caractère déjanté].

Anne_Akrich

Résumé

Août 2011, quelques mois après le scandale du Sofitel, la spécialiste des gender studies, Irène Montès est retrouvée morte, entièrement nue, dans la chambre de son hôtel new-yorkais. Décidément, les Français séjournant dans la Grande Pomme savent y faire pour provoquer le scandale ! Quels événements ont mené à la mort d’Irène, c’est ce que nous découvrons dans ce roman où le sexe et le pouvoir jouent un rôle important.

Ce roman d’Anne Akrich nous plonge dans un univers clos, celui d’un groupe d’universitaires de la Sorbonne qui gravitent autour d’un personnage central :Irène Montès. Cette belle femme au succès international s’intéresse particulièrement à l’image de la femme dans les faits divers et au développement d’un érotisme féminin. Lesbienne engagée depuis de nombreuses années dans le mouvement queer, elle est pourtant mariée depuis 30 ans à Léon Garry, son ancien directeur de thèse, professeur de littérature à la Sorbonne.

Ce que j’en ai pensé ?

Dans ce roman, nous entrons dans l’intimité de ce couple atypique où l’amour se transforme doucement en haine, où la jalousie prend le pas sur l’amitié, au point de conduire l’un d’entre eux à la folie.

L’autre sujet omniprésent de ce livre est le sexe, dans ce qu’il a de plus scabreux : forme indiscutable de pouvoir, il hante la vie de nos personnages.

Il m’a été vraiment très difficile d’accrocher à ce roman [oui, décidément, en ce moment, mes partenariats ne sont pas de grandes réussites]. J’ai été réellement soulagée de le fermer tant je n’arrivais pas à adhérer à cette folie qui touche l’un des personnages. Dommage, car le pitch de départ me plaisait beaucoup…

Et vous, que pensez-vous de cette rentrée littéraire ? Vous avez fait de jolies découvertes ? 

Infos pratiques

  • Titre : Un mot sur Irène
  • Auteure : Anne Akrich (premier roman)
  • Edition : Julliard, 2015 – service presse
  • Nombre de pages : 216 pages
  • Type de public : adulte, amateur de littérature contemporaine –
  • Roman reçu dans le cadre du Masse Critique de Babelio.
Rendez-vous sur Hellocoton !

Si vous souhaitez me laisser un petit mot...

3 commentaires sur “Un mot sur Irène d’Anne Akrich”