Les Lieux sombres de Gillian Flynn

L’an dernier, j’avais littéralement dévoré Les Apparences de Gillian Flynn. Du coup, lorsque j’ai croisé Les Lieux sombres dans les rayonnages de Pêle-Mêle, je n’ai pas eu besoin de tergiverser très longtemps !

Les-Lieux-Sombres_Gillian-Flynn

Résumé

Libby a 7 ans lorsqu’un soir de janvier, sa mère et ses deux grandes sœurs sont assassinées tandis qu’elle parvient à s’enfuir. Le coupable est rapidement trouvé : il s’agit de son frère aîné, Ben, un adolescent qui voue un culte à Satan, ce qui l’aurait pousser à commettre de pareilles atrocités. Il est condamné à la perpétuité suite au témoignage de la petite fille, qui affirme qu’il était à la maison ce soir-là.

25 ans plus tard, Libby voit soudain ses certitudes voler en éclats. C’est une femme détruite : profondément déprimée, asociale, elle a toujours vécu grâce aux dons que lui versaient des associations d’aide aux victimes. Comme les dons s’amenuisent et qu’elle est absolument incapable de trouver un emploi digne de ce nom, elle accepte l’invitation rémunérée de Lyle à un kill-club, dont le thème est justement le massacre de sa famille. Les participants, persuadés de l’innocence de Ben, souhaitent que Libby ré-envisage cette nuit-là et les aide à enquêter. Le besoin d’argent sera-t-il le moteur qui lui permettra de rouvrir les portes du passé ? 

Ce que j’en ai pensé ?

Pour nous aider à découvrir ce qui est arrivé cette nuit de janvier 1985, Gillian Flynn choisit d’alterner les chapitres au présent dans lesquels nous suivons les tergiversations de Libby avec des chapitres au passé, présentant, sous le point de vue de Ben, de Libby ou de leur mère, les divers événements qui ont conduit au massacre. Cette construction fait monter peu à peu le suspens, au fur et à mesure qu’on se rapproche du dénouement tragique. De cette manière, le lecteur se familiarise avec cette pauvre famille d’agriculteurs qui se débat pour garder la tête hors de l’eau et tenir les créanciers à l’écart. Ainsi, il a tendance à prendre pitié de cet adolescent, mal dans sa peau, qui essaie tant bien que mal de se faire accepter par une nouvelle bande “d’amis”. Cependant, la construction psychologique du personnage de Ben est telle qu’elle ne permet pas au lecteur de l’innocenter ou de l’incriminer avec certitude avant les révélations finales. En ce sens, la maîtrise du suspens, par Gillian Flynn, vaut largement celle qu’elle nous avait démontrée dans Les Apparences.

Néanmoins, j’ai eu beaucoup plus de mal à accrocher à ce roman. En cause ? Le caractère particulièrement exécrable de Ben et Libby. Aucun ne se montre attachant, que du contraire ! Ce n’est qu’à partir du moment où l’on entrevoit potentiellement ce qui s’est passé cette nuit-là que le roman devient réellement prenant. Avant cela, c’est surtout un sentiment de malaise qui s’empare du lecteur face à la décrépitude de cette famille harassée par la pauvreté.

Car, en dehors du côté thriller de ce roman, on aperçoit une dénonciation de la politique américaine en matière d’agriculture : les fermiers ont été poussés à agrandir sans cesse leurs exploitations, en contractant de nombreux emprunts. Et cela, jusqu’au jour où les diverses crises économiques qui ont touché le pays les ont empêché de rembourser ces sommes colossales. Cette situation a poussé de nombreux agriculteurs à la faillite, voire au suicide. La famille Day est la parfaite représentante de ces agriculteurs lésés.

L’autre sujet qui ressort de ce roman, ce sont les conséquences désastreuses que peut entraîner l’indifférence des parents envers leurs enfants. En effet, plusieurs personnages qui auront une forte implication dans les événements de cette nuit sont des jeunes dont les parents, indépendamment de leur statut social, ont clairement démissionné de leurs fonctions parentales.

Vous l’aurez compris, malgré ses nombreux points forts, ce roman n’aura pas su m’emballer autant que son prédécesseur. Cependant, il reste un très bon thriller, au suspens maitrisé.

Encore une fois, ce roman de Gillian Flynn a fait l’objet d’une adaptation au cinéma, avec Charlize Theron dans le rôle de Libby.

Je ne l’ai pas encore vue, et vous ? 

Ce roman me permet d’ajouter un nouveau pavé (le premier du mois d’octobre) pour le challenge de Bianca.

challenge-un-pave-par-mois

 

Infos pratiques :

  • Titre : Les Lieux sombres
  • Auteure : Gillian Flynn
  • Edition : Livre de poche, 2011
  • Nombre de pages : 506 pages
  • Type de public : adulte, amateur de thrillers
Rendez-vous sur Hellocoton !

Si vous souhaitez me laisser un petit mot...

11 commentaires sur “Les Lieux sombres de Gillian Flynn”