La fille du train de Paula Hawkins

Comme promis dans l’article précédent, voici l’article littéraire de la semaine ! Heureusement que j’ai beaucoup lu pendant mes vacances, sinon je n’aurais pas eu grand chose à vous proposer vu ma vitesse de lecture actuelle [mmmh, les joies de la reprise…].

A force de voir sa couverture partout et de lire à quel point ce thriller était prenant, j’ai fini par me laisser tenter par La Fille du train de Paula Hawkins… D’autant plus que j’avais moi-même un long trajet en train à parcourir, c’était l’occasion rêvée pour le lire [ya moyen d’être raccord ou bien ?!]

Lafilledutrain_Paula-Hawkins

Rachel, la trentaine et fraîchement divorcée, prend le train matin et soir pour se rendre à Londres. Celui-ci s’arrête à hauteur de la rue qu’elle habitait, deux ans auparavant.  Elle ne peut donc s’empêcher, chaque jour, de scruter son ancienne maison où vivent désormais son ex-mari, sa nouvelle compagne, Hanna, et leur jeune enfant ainsi que celle d’un jeune couple qu’elle ne connait pas mais qui attire son attention. Quotidiennement, Rachel extrapole toutes sortes d’histoires autour de ce couple qui aime prendre son café sur sa terrasse, chaque matin. Jusqu’au jour où elle voit une scène étrange… Quelques jours plus tard, elle apprend la disparition de la jeune femme. Et si Rachel pouvait aider l’enquête ? Cette question l’obsède. 

La structure de ce roman est assez particulière et peut prêter à confusion. Durant les premiers chapitres, nous ne suivons que le point de vue de Rachel. Puis, peu à peu, s’intercalent des chapitres reprenant les points de vue d’Hanna ou de Megan, la jeune femme disparue. Tous ces chapitres sont écrits à la première personne du singulier et ne suivent pas spécialement le même ordre chronologique, d’où la complexité que j’évoquais plus tôt. Mais grâce à cette structure, ils permettent de nous faire découvrir le ressenti de ces trois femmes durant les mois qui entourent la disparition de Megan.

Le personnage principal de ce roman est Rachel, une jeune femme alcoolique qui ne parvient pas à se remettre de l’échec de son mariage. Souvent ivre, elle n’arrive pas à reprendre le contrôle de sa vie : dans ses moments d’ivresse, elle a souvent tendance à commettre des actes insensés dont elle ne garde presque aucun souvenir. Lorsqu’elle commence à s’intéresser à la disparition de Megan, elle y entrevoit un but pour rester sobre mais rapidement son intérêt se transforme en obsession. Rachel est un personnage à la fois attachant et détestable, notamment  lorsqu’elle est sous l’influence de l’alcool. Par contre, son évolution tout au long du roman est intéressante.

Cette intrigue nous dévoile le destin de trois femmes qui ne s’aiment pas mais dont la vie est intimement liée. J’ai beaucoup aimé le traitement original qui est fait de cette rivalité féminine.

Difficile de lâcher ce roman avant d’en connaître la fin même si celle-ci peut facilement se deviner dès la moitié du roman. Heureusement, certains éléments nécessitent encore quelques éclaircissements qui n’arrivent que dans les dernières pages. Néanmoins, il connaît quelques longueurs qui auraient pu être évitées, surtout dans les parties qui concernent les errements de Rachel. Sans cela,il aurait pu être considéré comme l’un de mes coups de cœur de l’été !

Cela reste tout de même un très bon thriller, que je vous recommande si vous êtes amateur du genre ! Il m’a aidée à supporter une horde de scouts alors que j’avais oublié mes écouteurs, c’est pour dire qu’il est efficace !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Si vous souhaitez me laisser un petit mot...

12 commentaires sur “La fille du train de Paula Hawkins”