Février 2022
Humeurs

Moi après mois – Février 2022

Un grand soleil éclaire le salon au moment où je vous écris ces lignes : de quoi mettre un peu de baume au cœur dans une période assez stressante tant sur le plan pro/perso qu’à cause de l’actualité générale…

Le mixeur nouveau est arrivé… A moi les soupes ! #mamie // Les calculs sont pas bons Kevin ! Mais au moins, ils expliquent la déprime inopinée du week-end // Le pincement au cœur de la Chandeleur // Les oiseaux s’en donnent à cœur joie dans les arbres 🐦 // Quand les livres poussent dans les buissons du quartier // Un Oiseau rare dont le sujet m’a surprise // Ouvrir les rideaux sur le soleil // 12k // Aller flâner // Dimanche déluge // Remettre du rose sur ses ongles //  Première rencontre réussie avec Les Ponctuelles : une sacrée sortie de zone de confort pour la timide que je suis ! #TeamAnnie // Mais avant, fouiner chez le bouquiniste // Double 6 mois : entre apaisement et cœur brisé // Les jours se suivent et se ressemblent // Le yoga du mercredi 💜 // Retour au bercail // Première rencontre pour la fêter // Étrenner un nouveau Trivial Pursuit // 2e soir de fête autour d’une pizza et d’un tiramisu [on fait pas mieux !] // La fin du week-end qui arrive toujours trop vite // Saint-Valentin avec Pénélope – Les Strates 💜 // Lundi au soleil // Les jolies mauves 🌷 // Nuits d’insomnie // Avis de tempête //  Quand la SNCB teste tes capacités d’adaptation #Watermael // Choper le train in-extremis // Lire des nouvelles érotiques dans le train et laisser échapper quelques grimaces // Épuisement post-salon // Ouvrir les rideaux sur le bleu // Fatiguée à en pleurer, ces événements sont vraiment trop énergivores pour moi ! // Du coup, samedi plaid – canapé // Dimanche tempête, encore // Découvrir Joan Didion avec The Year of Magical Thinking 🤍 // Retrouver les midis-papote // Matinée de visites avec des ados : vraiment, ce métier n’est pas fait pour moi ! // La séance de yoga qui énergise et rééquilibre les nerfs // Se réveiller sur une déclaration de guerre : l’horreur est pourtant réelle // KO par fatigue // Nouvel essai mitigé avec Thomas // Vendredi rush // Retrouver la lumière et les promenades au Bois pour terminer la semaine // Jusqu’où cette folie ira-t-elle ?! // Danser pour oublier // Sauter les obstacles créés par les tempêtes – S’enfoncer des échardes dans les doigts // 3 heures en forêt, mon synonyme du bonheur // Les cauchemars où on s’engueule ne m’avaient pourtant pas manqué // Concocter ma PAL pour Mars au Féminin 2022 // Cumuler 18k de course et de marche sur la journée et s’étonner d’avoir “les muscles qui tirent un peu ce soir” 🤡// Retrouver le plaisir de boire des verres en terrasse // Faire mentir Cloclo 🌞 // Premier jour en douceur

Les sons du mois : So Lonely – The Police // A tout moment la rue – Eiffel // Déjeuner en paix – Stéphane Eicher

Inspiration prise chez Moka et Fanny

2 commentaires

    • Maghily

      Je ne sais pas trop si j’aurai suffisamment à en dire pour faire un article.
      Du coup, en bref : ça raconte le deuil de son mari (+ l’hospitalisation de sa fille qui était entre la vie et la mort durant plusieurs mois). Le ton est assez froid, quasi clinique, ce qui permet de garder une certaine distance en lisant car j’avoue que déjà comme ça, mon empathie était +++. Elle avance dans son récit par vagues : parfois, elle revient en arrière pour raconter un moment déjà décrit mais en ajoutant des éléments donc ça peut parfois être redondant. Elle raconte aussi des souvenirs de vie, des réflexions par rapport à leur couple et là, c’est plus doux. Elle réfléchit aussi sur la place de l’écriture dans son processus de deuil. C’est un livre intéressant qui m’a moins touchée que je ne l’aurais cru (mais lu en anglais, donc ça joue beaucoup pour rajouter une distance, dans mon cas). Je pense lire d’autres de ses essais car j’aime beaucoup sa manière d’écrire et de penser.

      C’était une terrasse très couverte, mais une terrasse quand même ! 😉
      (et je suis rentrée chez moi complètement frigorifiée et avec un début de rhume, pas sûre qu’il faille en être jalouse :D)

Si vous souhaitez me laisser un petit mot...