Londres, hors des sentiers battus

A la mi-mai, l’Amoureux m’a emmenée en long week-end à Londres, une grande première pour chacun de nous.

Rapidement, nous avons compris que nous n’allions pas spécialement apprécier les “lieux-à-voir” tous plus infestés de hordes de touristes armés de perches à selfies, les uns que les autres ! Alors, nous sommes passés par certains endroits stratégiques mais nous avons surtout choisi de prendre le pouls de la ville à travers des chemins détournés et des prises de respiration au parc.

Du coup, dans cet article, je ne vous parlerai pas de Big Ben ou de la Tour de Londres mais d’autres jolis lieux que nous avons particulièrement appréciés.

Allez... Jvous le montre quand même !
Allez… J’vous le montre quand même !

Côté musées

Xa et moi ne sommes pas de grands adeptes de longues visites au musée mais, après avoir entendu parler de la qualité des musées publics londoniens, nous avons décidé de jeter un coup d’œil à deux d’entre eux.

Le Musée des sciences

Musée_sciences_global

C’est certainement l’un des musées les plus interactifs que j’ai visités jusqu’à présent : je pense qu’il devrait beaucoup plaire à des enfants d’une dizaine d’années.

Une fois passée la section sur l’Espace, qui est la plus fréquentée, on se croirait presque seuls au monde [du moins, ce fut le cas pour nous ce jour-là].

Je dirais que ce qui m’a plu le plus dans cette visite, c’est la salle sur la communication où des vidéos sont diffusées et où l’on peut manipuler certains objets ainsi que la salle sur l’histoire de l’aviation, qui est réellement impressionnante.

Le British Museum

C’est LE musée que tout le monde conseille de visiter, notamment pour son impressionnante collection sur l’Egypte ancienne. Exceptionnelle, elle l’est effectivement ! Et la salle qui l’accueille est noire de monde. Mais, même si j’ai été fascinée par toutes ces momies et autres reliques, je m’interroge sur la nécessité du pillage de ces tombeaux pour en exposer les joyaux en Europe…

Pas très pratique pour lire dans les transports en commun...
Pas très pratique pour lire dans les transports en commun…

Ce qui m’a le plus marquée, dans cette visite, à part l’abondance de pièces très anciennes et de belle qualité, c’est la vue sur la cour intérieure depuis l’étage. J’ai véritablement été bluffée par l’impression d’immensité qui se dégage de cette verrière.

Comment se sentir toute petite, petite, petite...
Comment se sentir toute petite, petite, petite…

Londres, côté parcs

Regents_Park

Nous avons eu une chance folle avec le temps pendant ces quatre jours puisque nous n’avons eu que des journées ensoleillées alors que la météo nous annonçait un temps plutôt pourri. Du coup, nous avons souhaité profiter au maximum des nombreux espaces verts qu’offre la ville. Et je dois dire que j’ai été absolument conquise ! Les parcs sont admirablement bien tenus, d’une propreté exemplaire [toute la ville nous a étonnés par sa propreté] et alternent entre plantations très travaillées et étendues où la nature reprend ses droits. Il y a énormément d’animaux pas farouches du tout [oh, un écureuil !], ce qui leur donne un petit côté sauvage et hors du monde… Bref, de véritables paradis au cœur de la ville !

Squirrels

Hyde ParkLondres insolite

Nous avons beaucoup marché lors de ces quatre jours et, notamment,  pour rejoindre Camden Market depuis Nothing Hill. L’idée de départ, c’était d’aller faire un tour du côté de Portobello Road mais on a vite déchanté devant la foule qui s’y pressait et le nombre de boutiques qui sonnaient fort attrape-touristes. Alors, on a choisi de prendre une parallèle et de flâner dans le quartier : ok, les maisons sont un peu moins colorées mais le caractère du coin est bien là.

La maison de Georges Orwell sur Portobello Road.
La maison de Georges Orwell sur Portobello Road.

Puis, nous avons rejoint Regent’s Canal pour suivre Little Venice et avons découvert un véritable havre de paix : d’abord, des péniches fleuries amarrées le long des berges puis, au fur à mesure qu’on avance, une végétation beaucoup plus dense et de magnifiques villas. Une chouette promenade qui m’a presque donné envie de chausser mes runnings pour y faire une petite course !

Regents_Canal

L’autre découverte insolite que nous avons faite, ce fut cette course de vélos que nous avons croisée en rejoignant Buckingham Palace [oui, nous sommes quand même allés y faire un petit tour]. Cette course a visiblement lieu une fois par an : les participants sont habillés comme au début du siècle dernier et certains roulent même sur des vélos d’époque ! C’était assez loufoque.

So British !
So British !

 

Course2Course3Il ya eu d’autres détours sympathiques comme celui vers cette jolie librairie dans Marylebone [un super quartier d’ailleurs où nous avons adoré flâner puisque nous logions tout près] ou encore dans les petites rues aux maisons typiquement londoniennes qui bordent Oxfordstreet.

Des liiiiiiiivres !
Des liiiiiiiivres !

Vous l’aurez compris, nous avons bien profité de notre petite escapade londonienne ! J’ai déjà hâte d’y retourner pour explorer tous les autres jolis endroits que nous n’avons pas pu voir.

Et vous, qu’est-ce qui vous plait dans cette ville ?!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Si vous souhaitez me laisser un petit mot...

9 commentaires sur “Londres, hors des sentiers battus”