Dans mon casque
Culture,  Podcasts

Dans mon casque #3 – Les derniers podcasts écoutés et aimés

Ces dernières semaines, vu le beau temps qui nous empêchait de crapahuter à l’extérieur, j’ai écouté un peu moins de podcasts que d’habitude. Voici tout de même une jolie sélection…

Autour des livres, de la langue et de la littérature…

Un bel après-midi de fin février, j’ai écouté l’épisode des Gens qui doutent de Fanny Ruwet, avec Cécile Coulon. Cette impression d’être accompagnée de deux amies qui papotent écriture, littérature et relations pendant que je prenais le soleil au Bois. Alors, je n’ai pas ri autant que me l’avait vendu Fanny mais j’ai passé un bon moment, un peu emprunt de mélancolie.

Dans le cadre du Brussels Podcast Festival, c’est l’autrice, slameuse et poétesse Lisette Lombé qui était au micro du Book Club. Si vous ne la connaissez pas encore, c’est l’occasion de vous pencher sur son œuvre ! Elle parle notamment de ce que lui apporte le fait de donner des ateliers de slam et de l’essai Apprendre à transgresser, de bell hooks.

Toujours dans le Book Club, j’ai beaucoup aimé l’épisode avec l’autrice de bande dessinée, Mirion Malle qui parlait de la dépression et qui présentait l’œuvre de Sylvia Plath. [Oui, je sais merveilleusement bien choisir les podcasts qui vont me remonter le moral, je suis d’accord :D]

Celles et ceux qui suivent son blog le savent déjà mais pour les autres sachez que La Dent dure a sorti son propre podcast. Elle y parle évidemment de littérature mais aussi d’autres objets culturels comme des films ou des jeux de société. J’ai beaucoup aimé le premier épisode, n’hésitez pas à aller y jeter une oreille ! 😉

Si vous avez entendu parler de la nouvelle revue féministe La Déferlante et que vous hésitez encore à vous la procurer [elle est disponible dans les librairies en France et en Belgique], voici un épisode de L’Affranchie qui devrait achever de vous convaincre. La libraire y parle de la conception de la revue avec deux de ses créatrices.

Et vous pourrez aussi les retrouver dans le deuxième épisode du podcast des Éditions du Commun où le thème du mois était Édition et féminisme. J’ai beaucoup aimé cet épisode dans lequel les intervenantes parlaient du fait qu’aujourd’hui, le féminisme est un thème vendeur mais qu’il ne suffit pas de vendre des livres avec cette étiquette pour réellement faire de l’édition féministe. Cela se joue également dans la manière dont sont traités/rémunérés les auteur·ices, dans la construction globale du catalogue, etc. C’était une discussion hyper intéressante qui pousse à s’interroger davantage sur le contexte dans lequel sont produites les œuvres qu’on achète.

Questionnements du quotidien

J’ai beaucoup aimé l’épisode de Travail en cours sur A qui profite la pause café qui explique en quoi ce moment de sociabilisation profite autant aux employé·es qu’aux entreprises mais qui s’attarde aussi sur les risques que nous fait courir une trop grande consommation de ce nectar [souvenir d’une journée de blocus en bac 1 passée avec le palpitant parce que je m’étais enfilé toute une cafetière à moi toute seule pour tenir le choc… #PlusJamais]. 😉

J’ai été également beaucoup touchée par les réflexions de Delphine Horvilleur, autour de la question du deuil et de son livre Vivre avec nos morts, dans Et Dieu dans tout ça. Une jolie manière de voir la vie avec les absent·es.

Engagement politique

Le podcast qui me touche certainement le plus, en ce moment, c’est bien évidemment Le Cœur sur la table de Victoire Tuaillon. Chaque épisode vient réveiller quelque chose en moi, appuie là où ça fait mal aussi [on ne va pas se le cacher]. Et je ne peux m’empêcher de regretter le fait qu’il n’existait pas il y a 3-4 ans, quand son écoute aurait pu m’aider à voir certaines choses autrement. Attention, l’épisode 5 parle de violence intra-familiale donc à ne pas mettre entre toutes les oreilles.

Je vous conseille également l’épisode de Kiffe ta race sur l’islamophobie. Il aborde des questions qui méritent également d’être posées en Belgique sur la manière dont on stigmatise les populations qui sont perçues comme de confession musulmane. Mais ce qui m’a également interpellée, dans cet épisode, c’est la manière dont les Autorités françaises se servent de l’islamophobie pour tenter de faire passer des lois qui vont limiter les droits de l’ensemble de la population [notamment pour tout ce qui touche au militantisme].

Dernier instant chauvin. J’ai découvert le nouveau podcast créé par les journalistes du magazine belge Axelle qui s’intitule Passeuses [ps. : pour mes amies romanistes, vous y retrouverez une figure bien connue de nos amphis ;)]. Dans le premier épisode, elles reviennent sur la manière dont les luttes féministes ont géré les crises, notamment la pandémie. Là aussi, il y a des moments délicats à écouter, notamment concernant le sujet de l’avortement [à ne pas écouter si vous n’êtes pas franchement au top de votre moral, perso j’aurais aimé le savoir avant de le lancer].

~~~~~~~~

Et vous, quels sont les derniers podcasts que vous avez écoutés et aimés ?

 

8 commentaires

Si vous souhaitez me laisser un petit mot...

%d blogueurs aiment cette page :